Conduire plus facilement sa voiture avec des « équipements seniors »

177249823

A chaque accident de la circulation mettant en cause une personne âgée au volant, la liberté de conduire pour les conducteurs du 3ème âge fait polémique. Outre les solutions ciblant uniquement la personne comme la privation de permis ou la mise en place d’un contrôle médical… qu’en est-il de l’adaptation même du véhicule pour leur faciliter la conduite ?

Senior : une aptitude à conduire controversée

Depuis plusieurs années, les conducteurs seniors sont au cœur d’un débat qui ne semble pas trouver d’issue : faut-il interdire le permis de conduire à partir d’un certain âge ? Du moins, faut-il leur imposer un contrôle médical régulier comme l’ont déjà mis en place plusieurs de nos pays voisins ?
En juin 2013, la proposition de loi du sénateur UDI, Yves Détraigne, à la commission des lois du Sénat n’avait pas fait long feu. Le projet d’instaurer un examen d’aptitude à conduire à partir de 75 ans avait été jugé discriminatoire et portant ainsi atteinte à l’autonomie et l’indépendance des personnes âgées.
Pourtant, quelques mois plus tard, un sondage Ifop pour l’assureur MMA et le Reader’s Digest révèle que près de huit Français sur dix sont favorables à une visite médicale obligatoire dès l’âge de 65 ans…  De quoi relancer une fois de plus l’épineuse discussion.

 1403559102000-XXX-ELDERLY-DRIVERS

Une tranche d’âge pourtant sous-représentées dans les accidents

Un point, cependant, reste malheureusement moins relaté : contrairement aux idées reçues, les personnes âgées ne sont pas plus victimes que les autres d’accidents de la route, bien au contraire. A l’inverse des 15-24 ans, qui représentaient 28 % des tués en 2012, les seniors et personnes âgées sont généralement plus prudents sur la route et moins concernés par la conduite en état d’ivresse.
Toutefois lorsqu’ils sont victimes d’accidents, les conséquences sont bien plus graves.

Face à ce constat et dans un contexte de réforme du gouvernement pour offrir plus d’autonomie aux personnes âgées, le mieux ne serait-il pas d’adapter la voiture aux signes du vieillissement ?

Adaptation du véhicule = autonomie de la conduite

Plusieurs sites spécialisés dans l’aide à l’autonomie des personnes âgées proposent des équipements adaptés, notamment :

des poignées ou des sangles pour bénéficier d’appuis complémentaires pour entrer ou sortir de son véhicule plus facilement. De multiples points d’attache sont possibles : au montant de la portière, aux appuis-tête des sièges avants ou encore dans la gâche en U de la portière.

71vFR5Ijc5L._SL1500_

des coussins anatomiques d’assise pour réduire les compressions ou prévenir les escarres. Ou, des assises correctrices pour lutter contre les maux de dos et se maintenir dans une bonne position.
des disques pivotants, souples ou non, à placer sur les sièges de voiture, permettant de pivoter à 360° dans les deux sens, pour par exemple, faciliter la sortie du véhicule.

Mais aussi, ne pas hésiter à s’équiper de matériels communs comme :

– des rétroviseurs additionnels pour une meilleure visibilité
– une boîte de vitesse automatique
– un radar de recul ou un détecteur d’obstacles

Sans oublier de faire tester sa vue, son ouïe et ses réflexes régulièrement tout en faisant attention aux médicaments incompatibles avec la conduite.
Si ces quelques équipements existent, l’offre actuelle du marché manque malgré tout de diversité. Une lacune qui devrait être comblée dans un avenir proche par l’arrivée de la voiture connectée et de ses multiples possibilités sans la moindre intervention du conducteur.

Un commentaire ?