Connected doctors : « transformer la santé 2.0 en une santé 3.0 »

Capture d’écran 2015-02-05 à 16.03.49

Pilulier, tensiomètre, balance … Nous entrons de plus en plus dans l’ère de la santé connectée. Cependant, ce terme peut être parfois utilisé à mauvais escient. Eric Couhet, médecin connecté et cofondateur de Connected Doctors nous donne sa vision de l’utilisation des objets connectés dans le secteur de la santé.

Pourquoi avez vous créé Connected Doctors ?

Je suis un médecin généraliste qui exerce en milieu semi-rural et je me suis intéressé à la santé connectée il y a un an et demi à peu près. J’utilise des objets connectés en consultation depuis le mois de mars 2014. Connected Doctors est un club de professionnels de santé qui portent un intérêt pour la santé connectée et qui ont envie de devenir experts. On a eu cette idée car on s’est aperçu qu’il existait une fracture digitale entre les médecins et les patients. Les médecins sont un peu frileux pour utiliser les objets connectés alors que les patients en achètent déjà en grande surface. Malheureusement, on ne sait pas ce qu’ils en font. On s’est donc dit qu’il fallait se prendre en main et donner de la voix mais aussi échanger et partager nos expériences respectives pour transformer cette santé 2.0 en une santé 3.0. Aujourd’hui, la communauté autour de Connected Doctors grandit, on est de plus en plus sur les réseaux sociaux et on compte désormais une centaine d’inscrits sur notre site.

On essaie de réfléchir ensemble pour savoir comment on peut lutter contre des entreprises comme Google et Apple pour garder notre position d’experts dans la médecine de demain.

Connected Doctors, la santé connectée

Comment définiriez-vous la santé connectée ?

En ce moment, on parle beaucoup de santé connectée mais c’est une notion qui est un peu galvaudée. Pour l’instant, je pense que l’on est plus au stade du bien-être car les objets connectés sont plus des gadgets que les gens achètent chez Décathlon ou Boulanger. On pourra parler de santé connectée lorsque les médecins ou les autres professionnels de santé se seront appropriés ces objets mais aussi quand ils les auront validés, labellisés et expérimentés en consultation pour les transformer en véritables dispositifs médicaux. En somme, la santé connectée c’est l’intégration d’objets intelligents dans la consultation médicale mais aussi à l’hôpital et sans oublier les pharmaciens.

Personnellement, lors de mes consultations j’utilise un tensiomètre connecté, un glucomètre, une balance mais aussi un électrocardiogramme grâce auquel je peux faire un diagnostic médical cardiologique préventif. Ils rendent les consultations plus conviviales car les patients peuvent visionner les données, ce qui n’était pas possible avant et je peux les envoyer par mail dans mon dossier médical. Malheureusement, il n’existe pas encore d’interface permettant d’intégrer directement ces données dans le dossier médical. Les objets connectés ont donc le rôle d’assistant lors des consultations médicales. Ils nous permettent de gagner du temps, par exemple, en leur déléguant des tâches.

Médecin connecté

N’avez-vous pas peur que les objets connectés altèrent le secret professionnel ?

Dès que je stocke une information, je la mets directement dans mon dossier médical. Certains de mes patients qui prennent leur tension plusieurs fois par semaine m’envoient les résultats par mail. Cela permet d’avoir une surveillance à distance. Mais effectivement, il faudrait qu’on crée un écosystème permettant de sécuriser tous ces échanges de données et il faut que les fabricants y pensent. On peut penser, par exemple, à une sorte de Whatsapp médecins/patients ou tout serait sécurisé. On pourrait aussi utiliser la carte vitale ou la carte CPS (Carte de Professionnel de Santé) pour sécuriser l’accès aux informations.

Pour encadrer l’utilisation des objets connectés, il faut réussir à recréer le lien médecin/patient mais aussi avec le pharmacien et parfois l’infirmier, tout ceci dans un écosystème bien fermé. Je pense, d’ailleurs, que les objets dits de la santé connectée devraient se trouver en pharmacie sous conseil médical or on les trouve en grande surface. Cela n’a aucun intérêt d’avoir un objet connecté si vous ne partagez pas les mesures avec votre médecin. Mais il faut d’abord qu’il ait voix au chapitre.

Médecin connecté

1 Comment

Leave a Reply