Conseils pour bien négocier un bien immobilier

Bien négocier un bien immobilier

En France et surtout dans les grandes villes, il est de plus en plus difficile de se loger correctement à cause de la pénurie de logements des prix exorbitants de l’immobilier. Ainsi, quand une bonne opportunité se présente, il faut savoir la saisir et en tirer le meilleur. Voici nos conseils pour bien négocier un bien immobilier.

Posez-vous les bonnes questions

Il ne faut pas se lancer tête baissée dans une négociation. Avant d’entrer dans un pourparler avec le vendeur, il faut savoir si le bien immobilier souhaité est négociable. Pour en être sûr, posez-vous les bonnes questions :

  • Le bien est-il surcoté par rapport au prix du marché ? Certains vendeurs font exprès de surcoter leur bien immobilier pour laisser une marge de négociation afin d’en tirer le plus de bénéfice possible. Il existe différents outils qui vous permettent d’estimer le prix d’un bien comme meilleursagents.com ou dossierfamilial.com
  • Depuis combien de temps le bien est-il mis en vente ? S’il est mis en vente depuis un certain temps, sa valeur baisse.
  • A-t-il des défauts ? Est-il sombre ? Sans ascenseur ? Quel est son ancienneté ? Y’a-t-il un vis-à-vis ? Autant d’éléments qui peuvent faire baisser son prix.

Définissez votre objectif 

A l’aide des éléments que vous aurez pu recueillir sur le bien immobilier visé et en fonction de votre budget, précisez votre objectif chiffré. En négociation, il est important de savoir exactement ce que l’on veut pour savoir où l’on va. Ainsi, l’idéal serait de se fixer un objectif minimal, un objectif maximal et un objectif réaliste. Le but étant, à la fin de la négociation, de tomber le plus près possible de ce dernier.

Pour vous aider à établir vos objectifs, n’hésitez pas à faire appel à votre agent immobilier.

Faites des concessions

Pour être sûr que la négociation aboutisse à quelque chose de positif, il faut savoir faire des concessions. Avoir le beurre et l’argent du beurre est mission quasi-impossible.

En fonction de vos recherches, évaluez les efforts que vous êtes prêt à fournir pour arriver à vos fins. Par exemple, si la maison ou l’appartement nécessite quelques travaux, proposez au vendeur de vous en charger en échange d’une baisse du prix de vente. Si vous sentez que le vendeur est pressé de vendre à cause d’une mutation professionnelle ou autre, engouffrez-vous dans la brèche en lui disant que vous êtes prêt à signer tout de suite.

Si vous optez pour de l’ancien, soyez particulièrement vigilant à l’état du logement qui vous intéresse, à l’intérieur comme à l’extérieur :

  • les diagnostics techniques (amiante, plomb,…) et de performance énergétique sont-ils à jour ?
  • les plafonds et les murs sont-ils sains (humidité, champignons,…) ?
  • l’installation électrique est-elle aux normes ?
  • la plomberie est-elle vétuste ?
  • la toiture semble-t-elle étanche ? Car, une fuite peut entraîner de sérieux dégâts. 

Ainsi, en étant attentif au moindre détail, vous pourrez avoir une bonne estimation des éventuels travaux à prévoir et surtout de votre marge de négociation.

VILLA_SULLY_035-cp

Ainsi, vous avez toutes les clés en main pour bien négocier l’achat de votre bien immobilier. Objectif fixé ? Arguments préparés ? Il ne vous reste plus qu’à passer à l’action.

Un commentaire ?