Détecteur de fumée : mode d’emploi

feu

A partir du 8 mars 2015, tous les logements devront être équipés d’au moins un détecteur de fumée. Ainsi, plusieurs questions se posent : Où l’acheter ? Comment le choisir ? Comment l’installer ? Voici quelques conseils qui pourraient vous sauver la vie.

Un incendie toutes les 2 minutes

Aujourd’hui, 250 000 incendies domestiques se déclarent chaque année en France. Ceci équivaut à un départ de feu dans une habitation toutes les 2 minutes. Les incendies font environ 10 000 blessés et 800 décès par an. Ils sont, après la noyade, la deuxième cause de mortalité par accident domestique des enfants de moins de 5 ans. Même si, deux tiers des habitations de plus de 15 ans ne bénéficient pas d’installations électriques sûres et sont considérées comme les plus dangereuses, des incendies domestiques peuvent aussi se déclarer dans des habitations neuves. Il suffit d’une inattention : une cigarette mal éteinte, un plat sur le feu laissé sans surveillance, etc. Ainsi, on estime qu’un français sur 3 sera victime d’un incendie au cours de sa vie.

Malgré ces constats qui font froid dans le dos, les français sont à la traîne et ont du mal à se sentir concernés.

Seulement, un foyer sur 10 serait équipé d’un détecteur autonome avertisseur de fumée (DAAF) alors qu’en Angleterre, par exemple, 89% de la population est équipée. Ce qui aurait permis de faire baisser de 50% le nombre de décès dû à ces sinistres.

S’équiper d’un détecteur de fumée ne fait donc pas partie des habitudes, ni des réflexes des français, cependant, la loi Morange va permettre de changer la donne. En effet, à compter du 8 mars 2015, tous les logements devront être équipés d’au moins un détecteur de fumée. De ce fait, il est important de savoir quel détecteur acheter et aussi où et comment l’installer dans son domicile.

Bien choisir son DAAF

Detecteur

Vous pouvez acheter votre détecteur autonome avertisseur de fumée dans tous les magasins de bricolage. Mais avant de vous en procurer un, il y a plusieurs informations à savoir :

  • Tous les détecteurs vendus en Europe et donc en France doivent être certifiés CE-EN 14 604. Si ce n’est pas le cas, ils sont non-conformes et donc dangereux.
  • La loi oblige les personnes à s’équiper d’au moins un détecteur de fumée mais il est quand même plus prudent d’en installer dans plusieurs pièces de la maison comme le salon et les chambres. Vous pouvez aussi en installer dans les couloirs donnant accès à ces dernières. En revanche, il y a des pièces où il ne faut absolument pas placer de détecteur de fumée comme la salle de bains, la cuisine et le garage car les vapeurs peuvent provoquer de fausses alertes. Les pièces trop poussiéreuses sont, elles aussi, à éviter.
  • Pour installer son détecteur, faire appel à un professionnel n’est pas nécessaire. Vous pouvez le faire vous même très facilement. L’entretien est tout aussi simple. Il est conseillé, au moins une fois par mois, de le tester grâce à un bouton prévu à cet effet.
  • Enfin, il ne faut pas oublier de changer les piles. La durée d’autonomie peut aller de 1 à 5 ans en fonction du modèle acheté.

 Ainsi, vous n’êtes pas obligés d’attendre la dernière minute et la date butoir du 8 mars 2015 pour acheter votre détecteur de fumée. Pour en savoir plus, , n’hésitez pas à consulter le site du ministère de l’intérieur.

Un commentaire ?