Intel prépare un fauteuil roulant connecté avec Stephen Hawking

Après Apple et le lancement de l’Iphone 6 et de sa montre connectée, c’est au tour de la société Intel de faire parler d’elle. En collaboration avec le scientifique Stephen Hawking, l’entreprise américaine prépare un fauteuil roulant connecté. Plus qu’un objet intelligent, il permettra à ses utilisateurs de réellement améliorer leurs conditions de vie.

Cette annonce est presque passée inaperçue. Mais l’entreprise Intel, leader mondial dans la fabrication de micro-processeurs, travaille sur la création d’un fauteuil roulant connecté en collaboration avec le professeur Stephen Hawking. En plus d’être un scientifique émérite, il est aussi atteint de la maladie de Charcot. Aussi appelée maladie de Lou Gehrig. Cette maladie des neurones moteurs se caractérise par la dégénérescence progressive et la mort de ces neurones. Cette maladie a été très médiatisée cet été grâce au fameux « Ice Bucket Challenge ». Un défi qui consistait à se verser un seau d’eau glacé sur la tête et à inviter plusieurs autres personnes à faire de même. Aujourd’hui, presque entièrement paralysé, cette maladie impose donc à Stephen Hawking de se déplacer en fauteuil roulant. Intel n’aurait donc pas pu trouver meilleur collaborateur pour concevoir et tester ce fauteuil roulant connecté.

La technologie au service du « mieux vivre »

Les objets connectés, même s’ils attirent, sont plus souvent vus comme futiles que comme des objets apportant une vraie valeur ajoutée à notre quotidien. D’après une étude Havas Media-CSA, pour environ 3 personnes interrogées sur 4, « objets connectés » riment avec « gadgets ». Ils seraient aussi délaissés par un tiers de leurs utilisateurs au bout de 6 mois, d’après un sondage du cabinet GFK.

 

Mais c’était sans compter les révolutions qu’ils pouvaient apporter en matière de santé. Et c’est le cas du fauteuil roulant connecté. Non, il ne vous permettra pas de vous téléporter mais cet appareil proposera, à ceux qui en ont besoin, différents dispositifs très utiles :

  • Grâce à la technologie « Intel Inside », ce fauteuil roulant ne sera pas seulement connecté mais aussi intelligent. Grâce à la motorisation, au GPS intégré et à d’autres dispositifs, il sera capable de se déplacer en toute autonomie et de repérer les chemins accessibles aux fauteuils roulants (rampes, ascenseurs spécifiques, etc.).
  • Ce fauteuil roulant hors du commun sera aussi capable d’analyser l’état de santé de son utilisateur, de mesurer sa température corporelle, son rythme cardiaque et sa pression artérielle en temps réel. Les résultats s’affichent sur un écran tactile incorporé. S’ils sont inquiétants, un médecin ou les secours pourront être prévenus immédiatement.
  • Il permettra aussi à l’utilisateur de recevoir ses notifications Facebook et ses e-mails consultables sur l’écran tactile.

Ce fauteuil roulant connecté n’est aujourd’hui qu’à l’état de prototype, mais devrait bientôt voir le jour. La promesse d’un fol espoir pour de nombreuses personnes à mobilité réduite. Comme le dit Stephen Hawking dans la vidéo de présentation du « Connected Wheelchair project » : « La médecine ne peut pas me soigner, alors je m’en remets à la technologie ».

Un commentaire ?