Les seniors, conservateurs et réactionnaires ?

Les seniors réacs ? Non, bien au contraire. Ce préjugé est remis en cause par une étude du CREDOC (Centre de Recherche pour l’Etude et l’Observation des Conditions de vie). Il semblerait que les seniors soient de plus en plus ouverts aux évolutions de la société affichant, ainsi, un état d’esprit plus proche qu’on ne le pense des plus jeunes.

Les seniors plus ouverts à l’homosexualité

Contrairement aux idées reçues, les seniors évoluent avec la société et ne sont plus si conservateurs qu’on pourrait le penser. Par exemple, sur la question de l’homosexualité, près d’une personne sur 2 âgée entre 60 et 69 ans se déclare favorable au mariage pour les couples de même sexe. Ce taux a même augmenté de 10 points en 5 ans. Aussi, 37% ne voient pas d’inconvénient à l’homoparentalité contre 29% il y a 5 ans. Logiquement, les moins de 60 ans restent plus ouverts à ce sujet avec prés de 2 sondés sur 3 qui se prononcent en faveur du mariage homosexuel.

Les seniors sont aussi plus enclins à utiliser les nouvelles technologies. D’après un sondage de CCM Benchmark, 75% des seniors possédant un Smartphone ont déjà téléchargé des applications depuis leur téléphone. Ils font aussi de plus en plus d’achats sur internet. Plus d’un senior sur 2 a dépensé plus de 150€ sur le web au cours des 3 derniers mois précédents l’enquête.

Capture d’écran 2015-02-13 à 15.29.57

Les préoccupations des seniors ont aussi changé. Il y a 20 ans, les sexagénaires déclaraient que la drogue était leur premier sujet de préoccupation. Aujourd’hui, tout comme le reste de la population, ce qui les inquiète le plus c’est le chômage.

Mais qu’elle est la source de ces changements ?

Changement de mode de vie, changement de mentalité

Les seniors d’aujourd’hui n’ont pas le même mode vie que les seniors d’il y a 20, 30 ou 40 ans. « On ne devient pas plus conservateur ni réactionnaire du jour au lendemain, en passant le cap des 60 ans », explique Serge Guérin, sociologue sur libération.fr. Les seniors se sentent de plus en plus jeunes et ont, ainsi, un état d’esprit qui se rapproche plus de leurs cadets.

Aussi, le taux de pauvreté est plus faible chez les personnes âgées de plus de 65 ans (9,7%) que dans l’ensemble de la population (14%). Ainsi, les seniors vivent dans de meilleures conditions et sont en meilleure santé. 

Capture d’écran 2014-09-08 à 14.27.58

Serge Guérin rappelle aussi que les seniors sont une catégorie de personnes très hétérogène : « l’appellation recouvre quasiment trois générations, les sexagénaires, les octogénaires et même les centenaires. Or, il y a un effet d’âge : les plus jeunes sont sans doute plus ouverts ». Ainsi, l’âge du senior peut faire varier son niveau de conservatisme mais c’est surtout le milieu social qui a une réelle influence. Il existe une fracture géographique et socio-économique.

Ainsi, les seniors sont de plus en plus ouverts d’esprit, de quoi casser les préjugés de certains. Cependant, le mot « senior » reste un terme trop générique pour une population aussi hétérogène tant au niveau de la mentalité que des modes de vie.

Un commentaire ?