Les sites internet doivent faire des efforts pour les seniors

Les sites internet doivent faire des efforts pour les seniors

Même si les nouvelles générations de seniors sont de plus en plus connectées, il existe bel et bien une fracture numérique chez les personnes âgées. Ainsi, AETICOM a réalisé une étude sur les usages d’internet des 60 ans et plus visant à trouver des solutions pour atténuer au mieux cette fracture.

Des solutions inadaptées aux seniors

Le digital occupe de plus en plus de place dans la société. Cependant, les non-internautes sont beaucoup plus âgés que la moyenne. En effet, 78% des personnes qui n’utilisent pas internet ont 60 ans et plus. Plusieurs raisons peuvent expliquer cela : 52% des retraités et 69% des personnes âgées de 70 ans et plus disent ne pas se connecter à internet par manque d’intérêt. Aussi, 38% d’entre eux trouvent internet trop compliqué à utiliser. Mais surtout, il semblerait que les acteurs du web proposent des solutions inadaptées aux seniors.

Les sites internet doivent faire des efforts pour les seniors

Les 60 ans et plus présentent des spécificités qui ne sont pas prises en compte. Contrairement à la « génération Y », les personnes âgées ne sont pas nées avec les nouvelles technologies. De plus, de nombreux seniors ont pris leur retraite avant que les nouvelles méthodes de communication prennent autant de place dans la vie professionnelle. Ainsi, la plupart ont dû apprendre par eux-mêmes, sans bases. Or, les nouvelles technologies sont en perpétuelle évolution. A peine le temps d’acquérir le nouveau smartphone en vogue qu’on nous parle déjà de la sortie du prochain modèle. Nos logiciels doivent se mettre constamment à jour. Ces renouvellements rapides, entrainant parfois des coûts, peuvent être difficile à suivre pour les personnes âgées.

D’après cette étude, on estime que 35% des ventes en ligne seraient perdues à cause de la non-adaptation des sites aux besoins des seniors.

Quelles règles pour un site adapté aux seniors ?

Pour aller plus loin, AETICOM a proposé aux participants de se rendre sur un site agrégateur de presse que personne ne connaissait. Seulement 45% des utilisateurs sont parvenus à faire ce qu’ils voulaient. 64% ont dit qu’ils ne souhaitaient pas retourner sur ce site.

Une maquette améliorée leur a été présentée. 97% des utilisateurs ont pu faire ce qu’ils souhaitaient et 73% ont dit qu’ils souhaitaient retourner sur ce site s’il existait. Grâce à cela, AETICOM a pu concevoir une grille d’audit de 193 règles de bonnes pratiques dans la conception d’un site web destinée aux seniors au niveau de sa structure, de la navigation mais aussi de l’accueil et services.

Les sites internet doivent faire des efforts pour les seniors

Par exemple, concernant la structure du site, le principe énoncé est qu’il faut permettre à l’utilisateur de se créer « une carte mentale de votre site ». Pour cela, la règle numéro 1 est de concentrer toute l’information importante en partie haute de la page d’accueil ou encore d’éviter les sorties de site en minimisant l’ouverture de nouvelles fenêtres ou de pop up. Pour la navigation, il est conseillé de faire en sorte que les intitulés des menus doivent être explicites et de préférence écrits en Français.

Pour autant, ce n’est pas demain que les plus vieux seront aussi agiles que les plus jeunes avec les nouvelles technologies de l’information et de la communication. Néanmoins, les acteurs du web ne peuvent pas se permettre de négliger le quart de la population puisqu’en 2020, la France comptera 17 millions de personnes âgées de 60 ans et plus. Ainsi, dès maintenant, des légères modifications sur la structure ou encore la navigation d’un site peuvent rendre le web plus accessible pour les plus âgés.

Un commentaire ?