Une machine à laver les prothèses dentaires ?

Il s’agit d’un geste simple que font des centaines de milliers de seniors chaque jour: laver leur prothèse dentaire ou dentier ! Seulement ce nettoyage ne serait pas efficace et pourrait même entrainer des complications importantes sur la santé.

Les autorités françaises et de nombreux rapports de synthèse sur l’état de santé bucco- dentaire ont été réalisés par l’ARS.

Un grand groupe de maison de retraite en collaboration avec l’UFSBD (union française de la santé bucco-dentaire) a réalisé en il y peu  une enquête montrant que 30% des résidents souhaitaient une amélioration de l’hygiène buccodentaire, ainsi que 40% des familles.

Ces rapports ont permis de mettre en place un protocole de lavage des prothèses dentaires constitué de 17 étapes, 17 étapes répétées normalement 3 fois par jour (après chaque repas) ce qui n’a pas apporté d’améliorations notables.

C’est pour cela que de nombreux établissements utilisent des plaquettes effervescentes pour palier à ce problème.

Mais là encore, force est de constater qu’une étude de 2008 a montré l’inefficacité de ces tablettes car il s’agit d’un nettoyage statique or il faut désorganiser mécaniquement la plaque dentaire pour décrocher les bactéries afin d’obtenir un nettoyage efficace.

L’absence d’entretien des prothèses dentaires peut donc fortement entraîner des facteurs à risques pour la mastication (sensibilité, douleurs), pour la santé (malnutrition) et de nombreuses pathologies de la muqueuse buccale (irritations, candidoses, augmentation de la concentration de bactéries anacrobies).

Capture d’écran 2016-01-27 à 11.33.10

Il semble que de nouveaux produits voient le jour pour enrayer ces problèmes notamment via l’innovation de C2S , une jeune startup, avec une machine à laver les dentiers. Elle permet de garder une bonne hygiène dentaire chez les seniors. Comment fonctionne cet appareil ? A qui s’adresse t’il, Sont utilisation est elle facile et efficace ?

Réponse avec Eric CHAPOTAT, co-fondateur de C2S, interrogé par Thierry Marcellin journaliste dans Décideurs Seniors

Un commentaire ?