Prévenir et soigner les maladies de l’hiver

Capture d’écran 2014-10-16 à 16.51.01

L’hiver approche à grands pas. Accompagné de ses maladies que nous redoutons tous, cette saison met à rude épreuve notre système immunitaire. Voici quelques conseils pour vous aider à prévenir et soigner les maladies de l’hiver.

La saison de toutes les maladies

Pourquoi tombons-nous plus facilement malade en hiver ? C’est la question que tout le monde se pose dès que le thermomètre chute. Le froid oblige notre organisme à maintenir la température de notre corps à 37 ° C. Aussi, tout comme la climatisation, il fragilise nos muqueuses nasales ce qui facilite le travail du virus du rhume. Voilà pourquoi il nous arrive d’être enrhumés aussi bien en hiver qu’en été. Avec l’âge, notre système immunitaire s’affaiblit et cela s’aggrave avec la fatigue, le froid, le stress, un manque de sommeil ou une alimentation déséquilibrée.Capture d’écran 2014-10-27 à 10.26.15

Mais le froid n’est que l’un des responsables. C’est surtout notre changement de comportement pendant la saison hivernale qui augmente les risques de tomber malade. En effet, lorsque l’on a froid, on a tendance à moins ouvrir les fenêtres afin d’aérer notre maison, on privilégie les transports au commun à la marche à pied ou au vélo, on travaille dans des endroits clos, parfois surpeuplés. De ce fait, la transmission du virus est facilitée et donc, les risques de tomber malade augmentent.

Il existe différents maux que l’ont peut attraper en hiver :

  • Le rhume est une maladie très contagieuse. En moyenne, un adulte sain a le nez qui coule 3 à 4 fois par an. Lorsque l’on attrape cette maladie, le froid n’est pas l’unique coupable. C’est surtout la promiscuité entre les gens qui nous enrhume.
  • Sans grand danger pour un adulte en bonne santé, la grippe, elle, peut se révéler grave pour une personne atteinte de maladies cardiaques, d’insuffisance respiratoire ou encore pour les personnes âgées. Mais la vaccination peut aider à l’éviter.
  • La gastro-entérite est une inflammation du système digestif qui peut entrainer la nausée, des vomissements ou encore de la diarrhée. Le plus généralement, elle se transmet par contact avec des personnes ou objets contaminés.

D’autres maladies nous mènent la vie dure pendant la saison hivernale comme les maux de gorge ou encore la bronchite. Mais, des gestes simples peuvent nous aider à mieux nous prémunir face à ces maladies.

Les bons gestes pour un hiver au top

Il est possible de limiter les risques de contamination en adoptant les bons gestes. Tout d’abord, avoir une vie saine est essentiel : boire 1 litre et demi d’eau par jour pour éliminer les toxines, pratiquer une activité physique régulière et éviter les facteurs de stress. Il faut aussi renforcer ses défenses immunitaires en consommant des yaourts par exemple.Capture d’écran 2014-10-27 à 10.03.37

Des gestes simples que l’on a tendance à oublier peuvent aussi nous aider. Se laver les mains très fréquemment et utiliser un flacon de solution hydro alcoolique permettent de limiter les risques de contamination. Contre la grippe, se faire vacciner tous les ans à l’automne est fortement recommandé. De plus, la vaccination est prise en charge à 100% si vous êtes âgés de 65 ans et plus mais aussi si vous êtes atteint de certaines affections ou pour les femmes enceintes quel que soit le trimestre de grossesse.

Et si vous n’avez pas réussi à éviter ces maladies, il est possible d’en atténuer les symptômes. Pour faire baisser la fièvre, il faut éviter de surchauffer votre logement et de trop se couvrir. Il faut aussi boire régulièrement car la fièvre déshydrate et bien sûr, il faut beaucoup de repos. Concernant le bon traitement à adopter, demandez conseil à votre médecin. En cas de rhume, n’hésitez pas à utiliser des décongestionnants par voie nasale ou orale afin de dégager le nez. Enfin, pour calmer la toux, il faut d’abord distinguer la toux grasse de la toux sèche. La toux grasse évacue les sécrétions comme les mucus ou les glaires qui encombrent les voies respiratoires. Il faut donc la favoriser à l’aide de médicaments dits expectorants qui vont faciliter l’expulsion des mucosités. La toux sèche, elle, est une irritation de la gorge. On peut la soigner à l’aide de sirop ou comprimés par exemple.

En hiver, plus que jamais, mieux vaut prévenir que guérir. Il ne tient qu’à nous de faire mentir le proverbe : « Hiver n’est bon que pour les choux ou qu’à faire gagner la toux. »

Un commentaire ?