Réseaux sociaux : remède solitaire contre la solitude

01reseausociaux

Les seniors ont envahi le net et notamment, les réseaux sociaux. 30 % des internautes Français ont cinquante ans et plus. La motivation première, pouvoir communiquer avec ses proches et entretenir les relations. Mais les réseaux sociaux sont-ils la panacée face à l’isolement ?

Les seniors de plus en plus connectés

L’image du senior incapable de faire fonctionner son ordinateur est maintenant bien démodée. Les retraités ont non seulement compris comment fonctionnent les nouvelles technologies mais ils ont aussi appris à les intégrer dans leur vie, devenant alors une clientèle à part entière de ce marché en expansion permanente.

Désormais, 80 % des seniors français se connectent sur les réseaux sociaux tous les jours, révèle une étude réalisée par Semply Social. Et le constat va plus loin puisque 49 % des 50 ans et plus, considèrent qu’Internet est important pour leur vie sociale voire essentiel pour 20 % d’entre eux.

Une activité soutenue qui s’explique pour 80 % des seniors, par un besoin de communiquer et d’entretenir ses relations. Mais les réseaux sociaux sont-ils la meilleure façon de combler cette nécessité ? La question a été moult fois posée  et nombreuses sont les recherches menées sur le sujet sans toutefois trouver un consensus sur la réponse.

Réseaux sociaux, un « tremplin » pour la solitude ?

03reseauxsociaux

Une vidéo de Shimi Cohen, inspirée par les livres « Alone Together » de Sherry Turkle et « The Invention of Being Lonely » de Yair Amichai-Hamburgers, explique comment et pourquoi les réseaux sociaux favorisent la solitude.

Selon lui, « l’isolement est devenu la chose la plus commune du monde moderne ». Notre vie sociale devient de plus en plus exigeante et les réseaux sociaux semblent être le remède miracle à nos problèmes. Mais ceci finalement au détriment de la qualité de nos relations. « Nous sacrifions les conversations au profit de fausses connections […] Au lieu de créer de vraies amitiés, nous sommes obsédés par notre propre publicité ». L’auteur de la vidéo conclut : on cherche à être connecté en permanence pour fuir la solitude, mais en n’étant plus capable d’être seul, on ne peut connaître que la solitude.

Dans la même veine, Philippe Buschini, entrepreneur, estime que chaque individu est devenu un média à part entière qui existe à travers ses publications. Ce qui a créé une tendance à la comparaison dans une société où le chiffre a pris une importance particulière. Selon lui, les réseaux sociaux n’ont pas renforcé les relations fortes mais plutôt multiplié les connaissances. Il consent cependant que cela ouvre plus facilement les portes de certaines communautés.

Une ouverture sur le monde

couplesenior

Dans un esprit un peu moins pessimiste, des chercheurs de l’Université de Pennsylvanie ont abouti à une autre conclusion. D’après leur sondage réalisé sur un panel de plus de 2500 Américains, en collaboration avec le Centre de recherche Pew Internet, l’usage des réseaux sociaux mais aussi du téléphone portable ne favorisent pas l’étendue de l’isolement social. Au contraire, ils permettraient d’avoir un réseau de contacts plus diversifié.

Plus de diversité mais aussi plus de possibilités, les réseaux sociaux ouvrent parfois des portes insoupçonnées, mais toujours dans l’optique de révolutionner les outils de communication. Un site récent, deadsocial, permet à ses utilisateurs de programmer des publications qui seront mis en ligne une fois que ceux-ci seront… décédés. Un outil pour faciliter le deuil ou un service indécent ? Une chose est sûre, ce débat sur les réseaux sociaux semble avoir une longue vie devant lui.

 

 

Un commentaire ?