Sécuriser son habitat et ne plus ouvrir la porte à n’importe qui

VILLA_SULLY_035

Il y a une semaine, le Figaro révélait le tableau de bord confidentiel du ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, un rapport alarmant sur la montée de la délinquance en France : un demi-million de faits de violences ont été enregistrés en un an, soit un niveau de criminalité historique. Face à ce constat, l’importance de sécuriser son habitat pour ne pas ouvrir à des personnes malveillantes prend tout son sens, notamment lorsqu’on est plus vulnérable que quiconque. Il est donc nécessaire de se renseigner sur les modes opératoires les plus répandus des malfaiteurs, mais aussi d’être vigilant et de connaître les bons comportements à adopter face à un visiteur douteux.

Vol à la fausse qualité, l’infraction la plus commune

 Mercredi dernier au Vésinet dans le département des Yvelines (78), un faux agent des eaux s’est présenté au domicile d’une personne âgée défunte, prétextant des réparations sur des tuyaux endommagés. Aidé par deux autres faux agents de police, le malfaiteur a braqué les deux amis de la défunte, présents dans le foyer et âgés respectivement de 59 et 81 ans, leur dérobant la somme de 260 € et des bijoux.

02securiser maison

« Le vol à la fausse qualité est un délit très répandu, qui cible principalement les personnes âgées », explique un policier affecté à la mission de prévention et de communication à Paris. Le principe, une personne se fait passer pour quelqu’un d’autre, le plus souvent un agent EDF et demande à vérifier une installation dans le domicile. Le malfaiteur en profite alors pour voler un objet sans valeur puis s’en va. Peu de temps après, un faux agent de police affirme avoir interpellé un voleur et vous tend l’objet volontairement subtilisé par son complice pour savoir s’il vous appartient bien. Ainsi, il gagnera votre confiance et vous demandera s’il peut faire un tour dans le domicile pour vérifier que rien d’autre n’a été dérobé. En réalité, il en profitera pour repérer les objets de valeurs et par un détournement d’attention (un complice sonne à la porte, par exemple), il tentera d’être seul pour s’emparer d’un plus gros butin.

Redoubler de vigilance lors de visites imprévues

Pour éviter ce type de scénario, le policier préconise de demander la carte professionnelle et l’ordre de mission du visiteur douteux, qu’il porte un uniforme ou non, afin de vérifier son identité. Ne pas hésiter à proposer un rendez-vous ultérieur pour avoir le temps de faire des vérifications, par exemple en appelant la société dudit professionnel. En ce qui concerne des entreprises comme EDF, un avis de passage est affiché à l’avance, dans le hall d’immeuble.

Accompagner l’individu dans tous ses déplacements à l’intérieur de votre domicile, ne pas divulguer l’emplacement des objets de valeurs ou encore ne pas mettre ses clefs sous le paillasson ou dans la boîte aux lettres, sont des réflexes simples à adopter sans tarder.

01securiserhabitat

Autre possibilité, utiliser un judas ou un entrebâilleur lorsque quelqu’un frappe à votre porte. Et pour une sécurité maximale, équipez-vous d’une téléalarme ou d’une téléassistance pour alerter à tout moment les personnes choisies au préalable, sans oublier les numéros d’urgence : le 112, numéro d’appel d’urgence européen, le 17 pour Police secours et le 15 pour le Samu.

 

 

Un commentaire ?